Est-on obligé de porter des lunettes si on est presbyte ?

La presbytie peut se définir comme un vieillissement oculaire qui empêche une accommodation correcte de l’œil à toutes les situations. Cette perte de capacité se ressent notamment lors de la vision de près. La prise d’âge entrainant nécessairement une diminution de la vue, il en résulte une presbytie qu’on ne sait pas toujours bien appréhender.

Détecter le plus tôt possible la presbytie

La presbytie étant due au vieillissement oculaire, personne n’y échappe et elle se développe naturellement autour de 45 ans. Si chez certains chanceux son apparition est retardée, pour d’autres elle se développe bien plus tôt ; c’est pour cette raison qu’il faut que tout le monde soit à l’écoute des premiers symptômes. Ces premiers symptômes se caractérisent entre autres par une vision de près qui devient floue, une nécessité d’éloigner les textes pour mieux les lire… Dès ces premiers signaux, il faut se munir de lunettes de presbytie.

Les risques liés à l’absence d’une solution adaptée

Une personne nouvellement presbyte n’aura pas forcément pour réflexe de se procurer des lunettes. Pourtant, la prise en charge de la presbytie est indispensable pour éviter l’aggravation de celle-ci et ses répercussions indésirables. En effet, un certain nombre de presbytes ressentent des vertiges, de violents maux de tête, une fatigue oculaire constante, etc., ce qui les empêche de réaliser leurs tâches quotidiennes efficacement. La solution qui parait la plus simple est donc de se procurer des lunettes loupes. Malheureusement, ce type de lunettes n’étant pas adapté à la morphologie des consommateurs et ces derniers étant souvent mal renseignés sur leur niveau de presbytie, les effets indésirables de la presbytie ne sont pas entièrement éradiqués. La meilleure solution pour les personnes ne voulant pas de lunettes de prescription reste donc des lunettes de presbytie réglables à l’écart pupillaire avec une correction adaptée.

Les lunettes de presbytie sont-elles la seule solution ?

Mis à part les lunettes de presbytie, une personne presbyte peut opter pour différentes solutions telles que les lentilles de contact, une opération au laser ou des implants. Ces méthodes diverses nécessitent cependant un passage chez l’ophtalmologiste et présentent certains risques. En effet certaines personnes ne sont pas habituées aux lentilles de contact et peuvent donc facilement s’irriter les yeux ou simplement ne pas supporter. Pour ce qui est du laser, les aléas liés à l’intervention sont peu nombreux mais existent. Le risque essentiel lors de cette intervention est la déception, le résultat escompté n’étant pas toujours atteint. Quant à l’implant, ce dernier présente des inconvénients tels que la perception de halos lumineux ou de lignes rayonnantes autour de sources de lumière ce qui gêne la conduite de nuit.

·