Hypermétropie, quelle différence avec la presbytie ?

L’hypermétropie et la presbytie sont deux défauts de extrêmement proches l’un de l’autre. Leurs symptômes peuvent parfois être similaires.

Qu’est-ce que la presbytie?

Une définition simple se résumerait à la perte d’acuité visuelle de près, due au vieillissement oculaire. L’œil presbyte ne s’accommode plus aussi bien que l’œil jeune au changement de distance de différents objets observés, et sa vision de près en est perturbée.

Le développement de la presbytie démarre dès la naissance, mais il ne se remarque réellement qu’à partir de 45 ans, lorsque l’évolution atteint le point où des lunettes deviennent nécessaires.

Qu’est-ce que l’hypermétropie ?

Hypermétropie un défaut de réfraction de l’œil que l’on a depuis l’enfance ; l’hypermétrope est gêné de près mais il peut aussi l’être de loin.

Ceci est souvent dû à un œil « trop court » : l’image rétinienne d’un objet se forme en arrière de la rétine, la vision est alors floue. La vision de près est donc difficile.

Quelle différence entre la presbytie et l’hypermétropie ?

Il ne faut pas confondre hypermétropie et presbytie. En effet, l’hypermétropie est le plus souvent congénitale. C’est à partir de 40 ans que la personne hypermétrope va commencer à avoir des troubles de la vision de près, puis de loin. À la différence une personne presbyte ne cessera jamais de bien voir de loin, mais aura des problèmes de vision de près à partir de 45 ans.

Contrairement aux idées reçues, la myopie n’empêche pas la presbytie, elle en compense simplement les effets sur les premières années.

La myopie est un problème de vision de loin, alors que la presbytie est un problème de vision de près.

En résumé, l’hypermétrope voit mal de loin et de près. Le presbyte pur continue à voir très bien de loin mais mal de près.

 

·