Le glossaire des différents types de verres

Vous avez entendu parler de verres unifocaux ou encore de verres progressifs pour la presbytie mais lequel choisir ? Vous êtes un perdu dans le jargon optical, c’est pourquoi nous avons créée ce glossaire des différents types de verres existants et à quel besoin ils correspondent. 

Verres unifocaux : 

Les verres unifocaux sont des verres correcteurs destinés à corriger un seul type de vision. Ils possèdent la même puissance de correction sur toute leur surface. Ils corrigent donc soit la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme. À noter, pour la presbytie, ils ne corrigent que la vision de près.

Verres multifocaux :

Les verres multifocaux sont composés de deux ou trois zones de correction  (vue de près, intermédiaire et vue de loin). Ils sont utilisés pour traiter la  presbytie  et les défauts visuels préexistants. Autrefois très utilisés, ils sont délaissés à cause de leur aspect peu esthétique. Ils tendent à être remplacés par les verres progressifs.

Verres progressifs : 

Les verres progressifs sont des verres ou la correction varie progressivement sur la surface du verre : sa partie haute privilégie la vision de loin, le milieu améliore la vision à mi-distance, appelée vision intermédiaire et la partie basse corrige la vision de près. Ils permettent de voir à la fois de près et de loin avec la même paire de lunettes. Ces verres sont plus confortables et offrent un réel confort de vision.
 

 Vous pouvez également choisir le matériau et la gamme de traitements de vos verres. Ce choix aura  une incidence sur l’usage que vous ferez de vos lunettes. Voici les différents choix que vous pourrez rencontrer : 

Verre minéral :

Le verre minéral est un verre réalisé à base de sable et d’éléments chimiques. Il est relativement lourd et casse facilement, mais présente aussi des caractéristiques optiques exceptionnelles : il résiste très bien aux rayures. Il n’est aujourd’hui presque plus proposé par les opticiens, sauf pour certains verres solaires.

Verre organique : 

Fabriqué à partir de matériaux de synthèse, le verre organique est plus léger que le minéral et très résistants aux chocs. Il s’adapte à presque tous les types de montures. Plus tendre que le verre minéral, il est plus sensible aux rayures et sa gamme d’indices est moins étendue que le verre minéral, il est néanmoins compatible avec la très grande majorité des traitements (teinte, antireflet, …).

Verre polycarbonate :

Plus léger et plus résistant à la casse que le verre organique, le verre polycarbonate est le verre idéal pour les montures percées ou pour les lunettes susceptibles de recevoir des chocs. Sa protection naturelle contre les UV (filtration à 100 %) et sa résistance en font la solution de premier choix pour les enfants ou aux lunettes de sport. Très tendre, il est systématiquement délivré avec un traitement durci pour le protéger plus efficacement des rayures.

Verre photochromique : 

Un verre photochromique est un verre qui change de couleur en fonction des UV. Ce verre s’adapte automatiquement pour améliorer votre confort visuel selon les changements de luminosité.  Il s’adapte à tous les types de monture ! Très pratique et confortable.

Verre polarisant :

Protection efficace contre les rayons UV, le verre polarisant vous évite en plus d’être ébloui par l’effet de réverbération de la lumière. Votre confort visuel est nettement amélioré. Le verre polarisant est donc idéal sur la plage,  à la montagne mais aussi la route.

Verre antireflet :

On utilise souvent ce terme pour parler d’un ensemble de traitements apportés au verre qui inclut : une protection contre les rayures, les marques de doigt et l’eau. Le traitement antireflet permet de diminuer, voire de supprimer les reflets parasites tels ceux provoqués par les lumières artificielles. Ils conviennent aux longues heures de travail devant votre écran, ou à la conduite de nuit

Verre anti-lumière bleue :

Ce verre protège des longueurs d’ondes lumineuses toxiques pour la rétine et iltrent la lumière bleu-violet  mais laisse passer la lumière bleue turquoise, afin de préserver les effets bénéfiques de cette dernière sur la vision et la régulation de l’horloge biologique interne. Ce verre présente un léger reflet, bien évidemment violet.

·