La chirurgie laser

Souvent proposée par les cliniques spécialisées aux jeunes presbytes, la chirurgie laser est moins traumatisante que l’implant intra-oculaire puisqu’il n’y a pas de changement de cristallin. Si la presbytie est associée à un autre défaut de vision (myopie, astigmatisme ou hypermétrope) très léger, l’opération peut également le corriger. C’est la solution la plus adaptée à ceux qui ne souhaitent pas porter de lunettes, ni de lentilles. En effet, après une chirurgie laser, plus aucune correction n’est nécessaire. Cependant, si le vieillissement du cristallin n’est pas suffisamment avancé, une nouvelle opération ou une nouvelle correction sera nécessaire quelques années après.

 Le principe de la chirurgie laser est de modifier la forme et la courbure de la cornée afin qu’elle devienne multifocale (avec plusieurs foyers afin corriger divers troubles de la vision). Le chirurgien va créer deux zones de vision : une zone centrale pour la vision de près, et une zone périphérique pour la vision de loin. De ce fait, l’œil est capable de voir à toutes les distance (vision de près, intermédiaire et de loin).

Les avantages de cette opération correspondent à peu près ceux des implants intra-oculaire : l’opération est peu douloureuse, rapide (20 min par œil), personnalisée et l’anesthésie est locale. La chirurgie laser offre en plus la possibilité de modification : si le résultat de l’opération ne convient pas totalement, les chirurgiens ont la capacité de retoucher leur travail, afin d’apporter la solution la plus adaptée au patient.

Cependant, il semblerait que si le vieillissement du cristallin n’est pas suffisamment avancé, une nouvelle opération ou une nouvelle correction sera nécessaire quelques années après. De plus, l’opération est très chère : de l’ordre de 2500€ par œil, et non remboursée pour les presbytes.