Les lentilles

La peur du manque de confort, la gêne sur le nez, la volonté de rester « jeune » … Certains presbytes refusent catégoriquement le port de lunettes. En effet, à 45 ans, la presbytie (rigidification du cristallin qui altère la « mise au point » en situation de vision de près) nécessite une correction adaptée, et c’est souvent vers les lunettes que l’on s’oriente. Or, il existe une alternative, de plus en plus répandue en France : les lentilles. Nombreuses sont les personnes à ne pas oser porter des lentilles, par peur de s’abîmer les yeux, ou de ne pas s’y habituer. Pourtant, les lentilles de contact ont beaucoup évolué depuis quelques années, et présentent rarement de problèmes majeurs. Pour les presbytes, c’est la correction la plus utilisée après les lunettes.

Les lentilles de contact conçues uniquement pour corriger la presbytie n’existent pas encore. Les seules qui existent pour les presbytes (monofocales ou progressives) corrigent également la myopie. C’est donc une solution parfaite pour les presbytes ayant déjà des troubles de la vision de loin. Tous les presbytes peuvent en porter (sauf ceux qui ont les yeux très secs), et à tout âge.

Il faut cependant garder en tête que le prix des lentilles de contact est plus élevé que celui des lunettes : entre 20 et 30€ par mois. Un temps d’adaptation est également nécessaire et les lentilles ne conviennent pas à tout le monde, mais une fois adoptées, certains presbytes ne peuvent plus s’en passer.

 À lire également :
Quelles lunettes choisir pour la presbytie ?
Une opération est-elle efficace ?